LUZ CASAL

LUZ CASAL

Genre : World

Presque 10 ans après son dernier disque, elle revient avec...

Présentation

Luz Casal, (María Luz Casal Paz) est une chanteuse espagnole née le 11 novembre 1958 à Boimorto, en Galice, mais ayant grandi dans les Asturies.

La chanson mexicaine Piensa en mí, composée en 1937 par Agustín Lara régulièrement diffusée sur les ondes, évoque le film de Pedro Almodóvar dont elle était l'emblème lors de sa sortie en 1991 : Talons aiguilles. Pour beaucoup, elle est également indissociable de la voix chaude et rocailleuse qui l'interprète, celle de Luz Casal. Or, si le nom est connu, l'artiste, quant à elle, reste un mystère pour la plupart des francophones.

Luz, comme l'appellent les Espagnols, n'est pourtant pas la voix d'un seul succès, mais une artiste multifacettes de talent. Auteur-compositeur-interprète, elle passe des rythmes rock des années 1980 aux ballades intemporelles. Découverte en 1980 avec un titre à la sonorité rock prononcée, elle enchaîne durant les années suivantes les douces complaintes amoureuses et les atmosphères pop-rock dynamiques, avant de signer en 2004 son dixième album, où ressort plus que jamais son intérêt pour la France. En effet, le titre phare de l'album est une reprise de Duel au soleil d'Étienne Daho (Un nuevo día brillará) et son interprétation d'Octobre de Francis Cabrel (Octubre) a été saluée unanimement par la critique.

Régulièrement tournées vers les relations amoureuses, les chansons de Luz n'ont pourtant rien de monotone et certaines sont représentatives de son humour ou de son engagement, comme Ecos, issue du dernier album et dédiée aux Attentats du 11 mars 2004 à Madrid.

Simple et chaleureuse, la chanteuse, qui se dit « allergique à l'arrogance », entretient depuis toujours des relations très fortes avec son public d'Espagne et d'Amérique du Sud, où elle est désormais une grande idole populaire. Elle est également très appréciée en Grèce et en France, bien que ses admirateurs, encore majoritairement d'origine hispanique, restent plus que discrets. Sa courte tournée en France en décembre 2004 et son final à l'Olympia ont assuré sa consécration populaire et critique.

En 2007, elle reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports.


Afficher les concerts